Je fais le bilan de mon blog photo (avant le déménagement).

Bonjour,

Aujourd’hui c’est un article très spécial puisque ce sera le dernier de mon blog. Mais ne vous inquiétez pas, vous pourrez me retrouver très prochainement à ma nouvelle adresse 😉 Je serai sincèrement plus que ravie de vous y retrouver 🙂  http://www.magalic.fr

Edit du 21 octobre 2015 : Merci à mes tout premiers abonnés à la nouvelle Newsletter 🙂

Pourquoi je déménage?

Tout d’abord, depuis mes débuts sur L’objectif de Thursday je me demandais si je n’aurai pas mieux fait d’acquérir mon propre nom de domaine et ainsi pouvoir être plus libre dans la réalisation de mon blog. Finalement je me suis dit que pour mes débuts sur la blogosphère je commencerai par une solution entièrement gratuite, et que l’on verrait bien par la suite…

Après une longue période creuse sur mon blog, j’ai voulu le reprendre sérieusement en main l’été dernier. J’ai publié quelques articles mais à chaque fois que je voyais mes photos publiées sur mon blog c’était la même déception: après avoir passé du temps en post-traitement, la compression gâchait franchement les images. Ce fut donc assez démotivant.

J’ai alors décidé de remédier à ces désagréments (très fâcheux lorsqu’il s’agit d’un blog photo) en prenant ma liberté: j’ai acheté un nom de domaine et ouvert un nouveau blog sur wordpress.org Je pourrai enfin publier mes photos dans leur qualité d’origine et dans un format plus large.

Le bilan de mon premier blog

Lorsque l’on quitte un endroit c’est toujours l’occasion de faire un petit bilan. Il s’agit non seulement d’un retour d’expérience sur ce qui fut mon premier blog, mais aussi de tirer certaines leçons qui me serviront sur mon nouveau blog.

  • J’ai créé et alimenté ce blog dans le but de pouvoir échanger avec d’autres passionnés de photos. Le résultat fut au-delà de mes espérances puisque chaque article fut l’occasion de communiquer avec mes lecteurs, dont certains très fidèles, mais aussi de découvrir et de suivre leur propre blog et de trouver de nouvelles sources d’inspiration.

 

  • J’ai aussi créé ce blog pour me motiver à prendre des photos, lorsque l’on ne connaît pas d’autres passionnés pour partir en sortie avec son reflex, que l’on a aucun retour sur ce que l’on fait, on peut très vite laisser tomber. Grâce notamment au projet PPR une photo par semaine initié par La fille de la sardine, j’ai  eu l’occasion de réfléchir à des thèmes et j’ai fait certaines photos que je n’aurai jamais faites sans ce projet, notamment un bon nombre de photos prises chez moi, en intérieur (avant pour moi la photo en intérieur se réduisait à prendre mes chats ;-)). Même si je n’ai pas mené ce projet au bout j’ai appris beaucoup de choses.

 

L'heure du thé ~5~

L’heure du thé ~5~

Bêtises 4

Bêtises 4

  • J’ai compris qu’il ne fallait pas s’absenter trop longtemps au risque de perdre ses lecteurs 😉 et que tenir un blog demande du temps: prendre des photos, les traiter, rédiger un article, trouver de nouvelles idées pour l’article suivant…

 

  • J’ai réalisé que ce n’était pas toujours les articles auxquels je m’attendais qui amenaient le plus de réactions, ni ceux qui me prenaient le plus de temps à écrire.

 

  • J’ai eu la chance d’être mise en avant sur le blog d’Anne Laure Jacquart suite à mon article Les dyptiques c’est fantastique après lui avoir mon lien. Je n’avais, très honnêtement, pas du tout l’intention d’être mentionnée sur son site, je souhaitais simplement lui montrer ce qu’un de ses articles m’avait inspiré. J’ai donc été très surprise et très heureuse de ce petit billet, d’autant plus j’adore cette photographe.

diptyque sous la pluie blog

  • J’ai pu écrire régulièrement, je ne me suis jamais forcée à rédiger un texte pour accompagner mes photos parce qu’ « il le faut ». J’aime beaucoup cela et c’est sans doute une des choses qui m’a le plus manqué pendant ma longue pause. J’ai donc vraiment hâte de reprendre mon clavier pour de nouveaux articles 😉

Voilà, c’est la fin de ce bilan! J’espère que vous aurez envie de continuer à me suivre sur mon nouveau blog ou encore ma page Facebook.

A très vite 🙂

 

Magali.

Publicités

Pourquoi j’aime Instagram ?

Aujourd’hui j’ai eu envie de vous parler d’Instagram et  de partager ici quelques photos publiées sur ce réseau social.

instagram-10-700x393

Dans mon article Avez-vous testé le format carré en photographie? j’avais mis en avant la possibilité de prendre des photos directement au format carré grâce à cette application.

Mais ce n’est pas le seul avantage!

PF Instgram Collage 2

Pourquoi j’aime Instagram? 

Du point de vue du spectateur

  • On peut admirer des photos dès que l’on a un petit moment de libre et s’évader, que l’on soit dans une salle d’attente ou dans les transports en commun.
  • On peut suivre le compte de personnes se trouvant à l’autre bout du monde et voyager ou encore rêver de ses prochaines vacances.
  • On peut regarder des photos extraordinaires, je vous conseille notamment de suivre les comptes de National Geographic (@natgeocreative , @natgeotravel , @natgeo) ou encore celui de la Nasa (@nasa).
  • Mais on peut tout aussi bien y voir des photos plus ordinaires, du quotidien, et ainsi se rendre compte que chaque jour on a forcément au moins une petite chose qui mérite d’être pris en photo.
  • En quelques secondes on peut regarder des styles très différents, et ce au même endroit: photo de rue, paysages, macro….

PF Collage Instagram 1

Du point de vue du photographe

  • On a presque toujours un appareil photo au format carré sur soi!
  • Même si notre téléphone ne fait pas de supers photos, on peut appliquer quelques filtres ou encore un post-traitement personnalisé qui apporteront une petite touche à nos photos.
  • On n’a pas à transférer les photos dans l’ordinateur et passer du temps en post-traitement, l’envoi est quasi instantanné, ce qui rend ce réseau social très vivant!
  • On peut rapidement avoir un retour sur nos photos, que ce soit en Likes ou en commentaires.
  • On peut échanger avec d’autres personnes et ainsi découvrir de nouveaux photographes à suivre.
  • On a toujours un petit album photos sur soi en permanence et il est toujours agréable à regarder (plus que le ficher « photos » de notre téléphone portable qui contient d’innombrables versions d’un même sujet, ici on ne retient que le meilleur).

Pour terminer cet article je vous propose encore quelques photos, elles ont toutes été prises au smartphone (Samsung Galaxy 4 mini).

PF Instagram Collage 3

N’hésitez pas à me suivre, si le coeur vous en dit  🙂  @magalic_photographie

(ou en utilisant le lien dans le menu à droite)

PF Instagram Collage 4

Et vous? Utilisez-vous Instagram? Pourquoi aimez-vous ce réseau social?

Deux visions de la pluie

J’espère que vous ne m’en voudrez pas si je vous souhaite un bon week-end avec deux photos de pluie!

Voici deux images datant de quelques semaines prises avec mon réflex. Contrairement à ma petite série parisienne arrosée, cette fois-ci c’est une vision de la pluie vue de l’intérieur, bien au chaud, mais aussi un peu plus abstraite que je vous propose!

 

La pluie - Couleur

La pluie – Couleur

 

La pluie - N&B

La pluie – N&B

Il s’agit d’un même sujet/lieu  (la fenêtre de mon salon ) mais pourtant ces deux images sont très différentes. Tout dépend de ce que l’on  veut montrer.

Sur la première photo j’ai évidemment essayé de mettre en avant les couleurs une fois que le soleil commence à réapparaître. Je voulais que l’on distingue la forme du bâtiment en face qui est le sujet principal, et que l’on devine la rue.

Pour la seconde j’ai choisi du N&B pour renforcer le côté graphique de l’image. J’ai également attendu le retour du soleil, ce qui ma permise d’avoir des gouttes et une image bien contrastée.  Cette fois-ci c’est bien la pluie qui est le principal sujet, l’immeuble d’en face reste très lointain et flou et ses lignes s’entrecroisent avec les grilles de ma fenêtre.

 

Je vous souhaite malgré tout un week-end sans pluie et plein de soleil 😉

 

Mes premières photos au GM1 de Panasonic

Si j’étais si tentée par ce petit appareil c’est que j’avais dans l’idée de me mettre à la photo de rue. J’en ai fait quelques fois avec mon réflex, mais la plupart du temps il ne s’agissait que d’images sans personnage, des vues, des détails d’une rue… Bref, de la photo type  »touriste » (ce qui n’a absolument rien de péjoratif)!

Et puis j’ai eu la chance de voir l’expo Henri Cartier-Bresson à Beaubourg, j’ai été émerveillée par ses compositions…  et forcément cela donne envie de s’y mettre (à son très modeste niveau). Ensuite j’ai découvert le photographe de rue Thomas Leuthard, auteur de de e-books sur la street photography, dans lesquels on peut admirer de magnifiques clichés, mais où l’on trouve aussi beaucoup de conseils ainsi que sa façon d’appréhender cette pratique. Si vous aimez ce genre de photos je vous les conseille très vivement, j’ai adoré les deux que j’ai lus (par contre ils sont en anglais).

Donc je dirai que cette première sortie au GM1 marque aussi mes modestes débuts en photo de rue. Tous les avis et conseils sont bien sûr les bienvenus 🙂 Que ce soit sur mes photos, des conseils d’ordre général, des lectures, des blogs…

Comme je l’évoquais dans mon précédent article, je vais avoir besoin d’un objectif à plus grande ouverture. Même si le petit zoom du Kit est très bon et polyvalent, il ne permet pas d’isoler le sujet de l’arrière-plan, ce qui ne facilite pas la lecture de l’image et qui n’est pas idéal pour les portraits sur le vif.

Ce jour-là il valait mieux être super motivée (mais lorsque l’on vient d’acquérir un nouvel appareil on l’est toujours!) car il faisait froid et moche quand je suis partie de chez moi…  une fois arrivée à Paris il s’est mis à pleuvoir un peu, et puis vraiment beaucoup! Je suis rentrée complètement rincée…

 

L'homme au parapluie et au chapeau

L’homme au parapluie et au chapeau

 

L'homme au nœud papillon

L’homme au nœud papillon

Soleil

Soleil

Jouons sous la pluie.

Jouons sous la pluie.

 

Le promeneur et son chien

Le promeneur et son chien

 

Action contre la Faim, Place Saint Michel

Action contre la Faim, Place Saint Michel

 

J’ai beaucoup aimé cette sortie, malgré le mauvais temps. J’ai une autre photo que j’aime beaucoup mais que je garde de côté pour  le PPR (projet 52) de la semaine prochaine 😉

D’ici la fin de la semaine vous pourrez voir d’autres photos faites au GM1 puisque c’est aussi avec lui que j’ai fait mes photos pour le thème de cette semaine. Rassurez-vous, elles sont garanties o % pluie et o% grisaille!

Mon premier hybride : Le GM1 de Panasonic

Il y a quelques semaines je vous parlais de mes bonnes résolutions photos pour 2014. L’une d’entre elle était d’acquérir un appareil photo que je pourrai avoir en permanence avec moi, notamment pour faire de la photo de rue. Cela fait plusieurs années que je souhaitais un petit APN, j’ai plusieurs fois hésité à acheter un compact mais j’avais peur de ne jamais m’en servir car vraiment trop limité.  J’avais également repéré le Fuji X100 mais je le trouvais encore un peu gros. J’ai donc préféré attendre, me disant qu’à la vitesse où la technologie évolue l’appareil photo de mes rêves arriverait bien un jour!

Depuis mercredi c’est chose faite puisque j’ai acheté le minuscule GM1 de Panasonic, un appareil photo hybride. Je l’ai découvert sur le blog d’Anne-Laure Jacquart, auparavant je ne m’étais jamais vraiment intéressée à ce type de matériel d’ailleurs je savais à peine de quoi il s’agissait! Après avoir lu tout un tas de choses très positives à son sujet j’ai eu envie de le voir en vrai. Si vous ne l’avez jamais remarqué encore en magasin, votre première rencontre risque d’être très déconcertante car cet appareil photo a vraiment la taille d’un compact. Je me souviens même l’avoir trouvé trop petit!

GM1 Panasonic

Après plusieurs semaines de réflexion, et la ferme intention de faire plus souvent de street photography, je me suis donc décidée à découvrir le monde des hybrides avec ce minuscule appareil. Pour l’instant il est muni d’un objectif 12-32mm, équivalent à un 24-62 mm (merci à Thomas B pour ses cours sur le capteur ;)), pas très lumineux… Je compte donc investir dans une focale fixe à plus grande ouverture prochainement…. Mais pour la photo de rue ce petit zoom est vraiment bien pratique!

.

MES PREMIÈRES IMPRESSIONS:

La critique de matériel n’étant pas trop mon truc (de toute façon je ne m’y connais pas assez) je vous dirai uniquement mon ressenti après une première matinée d’utilisation dans les rues de Paris.

Ce que j’aime déjà:  🙂

Évidemment le poids plume très appréciable, autour du cou on l’oublie complètement! Il tient facilement dans un sac à main sans  l’alourdir, on peut donc vraiment l’avoir sur soi en permanence. Et comme on dit, le meilleur appareil photo est celui que l’on a toujours avec soi!

Il est aussi très discret, pour la photo de rue on se fait moins remarquer qu’avec un gros réflex, cela fait tout de suite moins paparazzi et je me suis donc sentie plus à l’aise pour cette fois-ci!

d90 et gm1

Les conditions météorologiques n’étaient pas terribles ( je me suis faite rincer!), et j’ai pu facilement compenser le manque de lumière (du ciel mais aussi de l’objectif) en montant à 800 ISO sans voir apparaître du bruit sur mes images. Je n’ai pas encore vraiment testé au-delà.

Le niveau à bulle: On peut ajouter sur l’écran un niveau à  bulle lors de la prise de vue, moi qui ai beaucoup de mal à prendre des photos qui ne penchent pas, surtout en ville, dès qu’il y a des bâtiments c’est compliqué. Cela va me changer la vie et me faire gagner du temps en post-traitement, plus besoin de redresser! On peut bien sûr ajouter également une grille pour aider à la composition de son image.

Même en mode manuel, le réglage de l’ouverture et de la vitesse d’obturation se font assez rapidement grâce à une molette de contrôle. C’est forcément un peu plus long que sur un réflex car la même molette contrôle ces deux réglages mais je m’attendais à prendre plus de temps pour cela et je fus agréablement surprise.

On peut personnaliser ses réglages et choisir des « raccourcis » sur l’écran (tactile) de l’appareil et ainsi pouvoir modifier certains paramètres très rapidement sans chercher dans le menu (par exemple les ISO).

d90 et gm1

Au départ, l’une des raisons qui m’a fait hésiter (bon, pas trop longtemps soyons honnête) à passer à ce type d’appareil et l’absence de viseur physique. Mais finalement je trouve qu’il est parfois plus facile de voir si l’image est bien composée à travers l’aperçu de l’écran plutôt qu’un minuscule viseur. D’ailleurs j’avais commencé récemment à utiliser le Live View sur mon réflex, chose que je ne faisais jamais auparavant. Du coup je n’ai pas été trop perturbée!

Le petit plus: Et chose à laquelle je n’avais pas vraiment prêté attention avant de le voir en photo (oui, je prends mes appareils photo en photo, c’est grave ? :p), il est vraiment très beau et son petit look vintage nous renvoie à une autre époque! J’aime beaucoup les appareils photo en tant qu’objet aussi, mais il faut bien admettre que les énormes réflexes numériques ne sont pas très esthétiques.

.

UN REMPLAÇANT POUR MON REFLEX OU UN SECOND BOITIER ?

Je ne sais pas si ce GM1 finira par remplacer mon réflex et mes trois objectifs adorés, il est bien sûr trop tôt pour le dire, mais j’espère vraiment que ce sera le cas et que je ne me sentirai pas limitée. Le poids d’un réflex est vraiment contraignant,  parfois même dissuasif lorsque l’on est déjà pas trop motivé pour partir en vadrouille photographique.

Et même si partir en sortie photo est en général un plaisir, il y a quand même quelque part une certaine pression. Cela peut sembler exagéré de dire les choses ainsi, mais on investi de son temps (parfois aussi de son argent) pour se rendre sur un lieu, on supporte le poids du matériel que l’on trimbale des heures sur son dos… On a donc pas trop envie de rentrer sans rien sur sa carte SD ! Donc d’une certaine manière on se sent « obligé » de faire des photos. Là, on peut avoir son appareil photo sous la main partout où l’on va et se sentir plus libre, si on voit des choses c’est bien, si ce jour-là rien ne se passe, tant pis! J’ai souvent l’impression de voir plus de choses quand je n’ai pas mon appareil photo avec moi (à part mon téléphone mais je pense rarement à m’en servir) que lorsque je pars POUR faire des photos.  Bon, cette dernière réflexion est sans doute plus personnelle, je ferme cette parenthèse 😉

.

EN RÉSUMÉ:

Si vous ne vous êtes toujours pas endormi et que vous êtes arrivé à la fin de ce billet 😉 vous aurez compris que je suis vraiment emballée par ce petit appareil qui me donne envie de faire de plus en plus souvent de la photo de rue. Si cela vous intéresse je referai un point sur son utilisation d’ici quelques semaines, car il s’agit vraiment pour cette fois d’une première prise en main.

Pour terminer cet article qui est déjà bien long je finis quand même avec une photo prise hier matin, d’autres suivront très prochainement. Ce fut une première sortie bien arrosée pour mon GM1, on peut même apercevoir des gouttes de pluie!

promeneur et ses chiens

Bon dimanche et bonne semaine 😉

Premiers clichés printaniers

Aujourd’hui j’ai hésité à vous proposer des photos de pluie, mais comme cette semaine c’est le printemps je me suis dit que je n’allais pas vous infliger cela et qu’il valait mieux fêter son arrivée avec beaucoup de bleu et des arbres en fleurs. La pluie pourra bien attendre!

Voici une petite série de photos sans prétention… mais en voyant toutes ces couleurs je n’ai pas pu m’empêcher de photographier les arbres fleuris des rues de mon quartier. Rien de bien original donc,  mais j’espère que ces couleurs feront du bien à votre moral, et je pense tout particulièrement à celles et ceux qui se trouvent dans des régions où l’hiver est encore bien présent.

Voici quelques clichés pris ces derniers jours à quelques rues de chez moi:

fleurs 4 tpF

fleurs 2 tpF

fleurs 3 t pF

barrière fleurs 1 TpF

Un arbre parisien encore en hiver, mais avec un ciel bien bleu:

arbre parisien PF

Pour terminer, une photo plus ancienne.

test viget + clair - CopieJ’espère que vous aurez fait le plein de couleurs 🙂